THERMOGRAPHIE BATIMENT
« la thermographie est la technique permettant d'obtenir, au moyen d'un appareillage approprié, l'image thermique d'une scène observée dans un domaine spectral de l'infrarouge »


La simple visualisation thermique, mais sans mesure de température, s'effectue au moyen d'un imageur thermique. La mesure à distance de la température s'effectue au moyen des appareils suivants :
thermomètres infrarouges sans contact, appareil de mesure de température, ou, strictement, d'un "état thermique"
caméra thermique appareil de mesure de la thermographie. La caméra thermique fournit des mesures avec image.
- Imageur thermique appareil de l'imagerie thermique, fournit des images sans mesures
- caméras infrarouges [N] cas particulier de caméra thermique (par exemple caméraQwipFlir).
- radiomètre appareil de mesure de flux de rayonnement (flux directionnel et partiel)
- système de thermographie [N] Ensemble d'appareils ou de fonctionnalités destiné à la mesure thermographique, depuis le capteur jusqu'à la présentation des températures. Une caméra thermique monobloc peut être un système de thermographie (cas des appareils pour la maintenance)

THERMOGRAPHIE SECURITE
Les caméras infrarouges, permettent de voir dans le noir.
Ceci permet de détecter les sources de chaleur corporelle et de donc de visualiser en pleine obscurité, sans même être vu soi-même.
Cependant, contrairement à une légende bien ancrée, la thermographie ne voit pas « à travers» les murs et les feuillages ni même une vitre. Elle détecte seulement les émissions directes et indirectes de radiations thermiques et donc on ne percevra pas la plupart du temps derrière un mur, des feuillages...
Par contre, dans le cas de forte concentration ou de volume exigu, on détectera que l'ensemble du volume est plus chaud ou si quelque chose de chaud est appuyé contre une paroi. Mais une simple pellicule permet de tout masquer du moment qu'elle n'est pas réchauffée par ce qui est derrière. C'est là où, ironiquement, une caméra infrarouge sera incapable d'observer ce que tout le monde pourrait voir à travers une baie vitrée, le verre ne laissant en effet pas passer les infrarouges radiatifs.


THERMOGRAPHIE INDUSTRIELLE
Les utilisations de la thermographie pour le diagnostic industriel sont nombreuses, avec par exemple le contrôle qualité en continu sur des soudures ou la détection de fuites. Elle est notamment utilisée par les industries de pointe (ex : contrôle des fours en pétrochimie, ou dans l'aéronautique. Mais aussi en tant que méthode de maintenance conditionnelle[3].
Une caméra thermique permet de facilement détecter des problèmes de surchauffe et les points sensibles d'une installation mécanique ou électrique. La détection automatique du point froid/chaud accentue immédiatement les zones à risques directement sur l'écran de la caméra thermique.

- la maintenance préventive d'organe de production comme: moteur, roulement, engrenage, pompe…
- l'inspection de système électrique comme: armoire électrique, Transformateurs BT / MT / HT…
- l'assurance qualité en production comme: corps étranger, analyse de la distribution de température.
- le suivi de processus & contrôle de : four, niveau de cuve, purgeur de vapeur, valve, enveloppe réfractaire…
- détecter les surchauffes mécaniques et électriques afin de mettre en place des actions de maintenance (moins coûteuses qu'un arrêt de production)

Il est important de détecter de manière anticipée et sûre les dommages en préparation dans les éléments importants d’une installation de production afin de garantir la production, la fiabilité et un niveau de sécurité élevé des machines. Un échauffement peut être synonyme d’une surcharge notamment dans le cas d’éléments mécaniques tels que des roulements. Celui-ci survient par exemple par frottement, du fait d’un défaut d’ajustage, de tolérances des pièces ou de graissage.

La détection automatique du point chaud permet une localisation simple et rapide des défauts. Des anomalies de répartition thermique des composants dans des procédés de production doivent être détectées rapidement et sans risque, donc sans contact. Cela permet, en vérifiant les composants électriques, par exemple sur des cartes, de détecter précisément les composants en surchauffe.